Un tableau de Delacroix enjeu diplomatique

Certes, il y a plus important dans une vie de président de la République. Mais François Hollande devra aussi trancher ce point de discorde. Le ministère des Affaires Etrangères et Aurélie Filippetti (ministre de la Culture) s’opposent. L’enjeu ? Un tableau du musée du Louvre, trésor national, signé Eugène Delacroix, « La Liberté guidant le peuple ». Il est question de le prêter à la Chine, où il est très connu, parmi d’autres œuvres pour fêter 50 ans de bonnes relations diplomatiques. Mais le voyage est long, et le tableau a déjà été abîmé par de précédents prêts aux Etats-Unis et à Lens (Pas-de-Calais). Selon les conservateurs du Louvre, cette toile ne doit plus bouger.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.