Le gardien s’assoit sur la chaise de Napoléon et la casse

L’affaire fait désordre, et pas qu’en Corse. Un gardien du musée impérial Fesch d’Ajaccio s’est sans doute pris un instant pour Napoléon. Alors qu’on mettait en place l’exposition temporaire « Le bivouac de Napoléon » (13 février au 12 mai), qui montre en près de 70 œuvres le mobilier de voyage et de campagne de l’empereur, il s’est assis sur un fauteuil pliant en bois et cuir. L’objet précieux date de 1808, et appartient au Mobilier national. Patatras : sous son poids, cet objet fragile s’est déchiré, et les montants en bois ont été abimés. Le scandale n’a été révélé qu’en début de semaine. C’est dans ce même musée qu’en 2011, un autre gardien avait dérobé quatre tableaux pour, disait-il, faire pression dans une histoire de logement.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.