L’Olympia veut lutter contre le marché noir

Lutter contre le marché noir, et la revente de places à prix d’or de billets non utilisés : c’est le soucis notamment de salles de spectacles parisiennes. Ainsi, après l’Opéra de Paris en 2012, la mythique salle de concerts de l’Olympia crée un système de bourse. Cette bourse officielle est clairement identifiée. On y viendra revendre ses billets à leur valeur faciale au maximum. L’Olympia programme 300 spectacles par an, et tous sont concernée. Tout se passera sur le site internet ZePass. Ce site travaille déjà avec le festival des Vieilles Charrues,  les Francofolies, Solidays. De nombreux artistes s’étaient élevés ces derniers mois contre ce marché noir, de Yannick Noah à Pascal Obispo, de Zaz à Christophe Maé.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.