Arte : « Intime conviction » interdite de diffusion

Arte n’a plus le droit de diffuser la fiction « Intime conviction » sur quelque support que ce soit, sous peine d’une astreinte de 50.000 euros. Et le temps que l’affaire soit tranchée sur le fond. C’est ce qu’a décidé ce jeudi un juge des référés parisien. Le tribunal était saisi par le Dr Jean-Louis Muller, médecin légiste récemment acquitté après avoir été accusé du meurtre de sa femme. Au travers d’une fiction et d’une reconstitution d’un procès sur le web avec vote des internautes sur le verdict, Arte s’inspirait de cette affaire, tout en en changeant les noms. L’atteinte à la vie privée a été reconnue. Parlant de « censure », la société de production Maha productions  va faire appel de cette décision. Le téléfilm, avec Philippe Torreton et Camille Japy, a été diffusé le 14 février, le site internet d’Arte proposant le procès jusqu’au (faux) verdict le 2 mars.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.