Infidélité : Français et Italiens les plus visés

Selon une enquête de l’institut Ifop, menée dans six pays européens, les Français et les Italiens seraient les clampions de l’infidélité. Dans ces deux pays, 55% des hommes et un tiers des femmes sont déjà passés à l’acte. Plus encore : les français (en tête dans cette enquête) qui n’ont pas succombé se disent même à 35% prêts à y passer à l’avenir. A condition que cela reste secret. Dans les pays à culture protestante, on trompe moins son conjoint, et la proportion entre hommes et femmes est moins marquée Les clichés sur le caractère volage des hommes latins semblerait donc vrais. Ce sondage sur 4.800 personnes a été effectué en janvier au Royaume-Uni, en Belgique, en Espagne, en Allemagne, en Italie et en France.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.