L’âge du père joue sur la santé des enfants

Voilà une étude qui ne va pas dans l’air du temps, dans le sens de ces familles recomposées, de ces couples tardifs qui se forment désormais, de ces couples aussi qui attendent avant d’enfanter. Selon une étude américano-suédoise publiée mercredi dernier aux Etats-Unis, les enfants nés de pères âgés ont plus de chance d’être victimes de troubles d’apprentissage, voire de problèmes psychiatriques. Ces universitaires de l’Indiana et de Stockholm ont analysé le dossier médical des Suédois nés entre 1973 et 2001. Même s’il faut tempérer ces résultat en prenant en compte le niveau d’instruction et de revenus des parents, qui joue aussi, ces chercheurs font ce lien à l’âge du père. Avec un risque accru de maladies comme l’autisme, la schizophrénie, les difficultés d’attention, l’addiction aux drogues, les tentations suicidaires, mais aussi de faible quotient intellectuel et d’échec scolaire.

 

 

 

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.