Alimentation : les prix repartent à la hausse

L’indice des prix alimentaires établi par la FAO (Nations-Unies) a grimpé de 2,6 % en février. C’est un bond sans égal depuis mi-2012. principales causes : une demande accrue et des perturbations climatiques. Ces données sont publiées dans un contexte de flambées des prix du blé et du maïs après les événements d’Ukraine. Même si on ne peut leur attribuer totalement la hausse de février. Cet indice international mesure les variation des prix dans un panier de denrées alimentaires. Tous les groupes de produits ont augmenté, sauf la viande, en légère baisse. Depuis janvier, c’est le sucre (+6,2%), les huiles (+4,9%), les céréales (+3,6%) et les produits laitiers (+2,9%) qui ont le plus progressé. Cette hausse fait suite à une longue période de baisse. Alors, renversement de tendance ou soubresaut ponctuel ? La FAO note : « Les conditions météorologiques sont probablement un élément déterminant dans la hausse des prix de certaines denrées comme le sucre et le blé, mais pour les prix du maïs, des produits laitiers et des huiles, la demande soutenue est aussi un facteur important ».

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.