L’Espagne court après Cervantès

Il est considéré en Espagne comme étant le prince des lettres. l’une des personnalités historiques les plus importantes du pays. Et pourtant, on n’a jamais retrouvé les restes de Miguel de Cervantès. Le père de Don Quichotte, œuvre publiée en deux parties (1605 et 1615). La mairie de Madrid a décidé de réparer cette lacune, quatre siècles après la mort de l’écrivain. Elle s’apprête à financer des recherches archéologiques pour retrouver sa tombe. L’écrivain a passé ses dernières années dans un quartier d’artistes de la  la capitale. Il y est mort en 1616. On sait qu’il a été inhumé dans l’église des Trinitaires. Et puis, plus grand chose. Les lieux ont été remodelés. On ne peut démolir l’église, patrimoine classé. Une exploration au géo-radar va être faite ce printemps pour localiser des restes, et savoir si il faut entreprendre des fouilles. Mais on dispose de quelques indices. Le récit des funérailles, d’abord. Et surtout l’étude du squelette. En effet, Cervantès a été blessé lors de la bataille navale de Lépante remportée sur les Turcs, et y a laissé l’usage de la main droite. Ce type de lésion est facilement reconnaissable.

 

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.