Le marché du livre recule, le numérique progresse

Selon une étude du cabinet Gfk, le marché du livre a vu son chiffre d’affaire reculer de 2,7% l’an dernier. Même tendance pour le nombre d’exemplaires vendus (moins 2,8 %). Grande distribution mise à part (qui se concentre sur les best-sellers), les librairies ou grandes enseignes spécialisées (Virgin, Chapitre) ont été à la peine. Une situation de crise qui a encore plus fragilisé les « petits » auteurs à faibles tirages. Dans le même temps, le numérique a bondi de 12,3 %. Sur l’année 2013, les opérateurs ont comptabilisé plus de 5 millions de téléchargements payants. Les éditeurs en ont tiré 44 millions d’euros. Et la marge de progression est grande : en terme de chiffre d’affaires, les livres numériques ne représentent que 1,1 % du marché.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.