Aux puces, un ferrailleur pond un oeuf Fabergé

C’est l’histoire du magot qui surgit de nulle part.  Un objet doré en forme d’œuf qu’un ferrailleur américain du Midwest a trouvé il y a quelques années dans une brocante pour l’équivalent de 10.000 euros. Il pensait revendre la couche d’or qui recouvrait l’œuf, et réaliser un profit. Mais personne n’était intéressé. Alors, le ferrailleur a posé l’œuf sur sa table à manger, là où il stockait ses gâteaux. Le temps a passé. Jusqu’au jour où, sur internet, le ferrailleur est tombé sur un article de presse parlant des œufs Fabergé, ce splendeurs de joaillerie réalisés pour la famille impériale russe. Un expert appelé à la rescousse a reconnu dans cet objet de 8,2 cm monté sur un socle à trois pieds un œuf précieux réalisé en 1887 par la maison Fabergé pour le tsar Alexandre III. Il avait disparu depuis 1902, ensuite confisqué lors de la Révolution. Comment est-il arrivé aux Etats-Unis ? Mystère. Estimation : 24 millions d’euros.  Belle plus-value, puisqu’un collectionneur privé a racheté l’objet, qui sera exposé à Londres pendant quatre jours à partir du 14 avril.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.