héritage de Saint-Exupéry : à chacun ses droits

Merveilleux écrivain (« Le Petit Prince », « Vol de Nuit », « Terre des Hommes »), Antoine de Saint-Exupéry n’en est pas moins devenu une marque. Le tribunal de grande instance de Paris a du trancher entre les héritiers pour savoir qui détenait les droits (et l’argent qui va avec) de l’exploitation de son œuvre. Car, alors qu’il était abattu en 1944 lors d’une mission aérienne, l’écrivain pilote n’a pas laissé de testament. Le tribunal avait face à lui des petits-neveux d’un côté, et le légataire universel et ancien secrétaire de Consuelo, la veuve de l’écrivain. La famille a violé les intérêts du légataire, selon le tribunal dans un jugement du 21 mars. Elle le déclare co-titulaire des droits d’auteurs et de plusieurs marques et noms de domaine. Il se voit dédommagé. Un expert devra regarder ce qui a été adapté au cinéma et à la télévision pour chiffrer le préjudice. L’œuvre de Saint-Exupéry est notamment devenue un dessin animé sur France 3.

 

.

 

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.