Loire-Atlantique : un nouveau musée pour Louis de Funès

Un musée, des objets familiers, des photos, des souvenirs de tournages: Louis de Funès a son lieu de pèlerinage depuis mercredi dernier ans l’ancien château du comédien, au Cellier (Loire-Atlantique). Là où l’acteur est enterré. Un premier musée avait ouvert l’an dernier au village. Deux pièces, vites saturées de visiteurs. Le château de Clermont, bien que devenu privé et vendu après la mort de l’acteur en 1983, a ouvert son orangerie à ce musée. De quoi y exposer le chapeau noir de Rabbi Jacob, la perruque du légendaire chef d’orchestre hystérique de la Grande Vadrouille. les casques de soldats allemands qu’il portait avec Bourvil dans ce film, mais  aussi les chères cannes à pêche de Louis de Funès. Plus loin, le costume de Monsignore de « La folie des grandeurs ». Ses fils ont complété les collections de souvenirs de famille, d’affiches e cinéma. Une salle diffuse des rushes de tournages inédits. En fond sonore, la bande originale d’une carrière. Les Gendarmes, « Fantomas », « Rabbi Jacob »…

 

 

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.