Violences conjugales : 146 morts en 2013

Selon une étude du ministère de l’Intérieur publiée cette semaine, 146 personnes (121 femmes et 25 hommes) sont morts en France en 2013, victimes de leurs conjoints (ou ex-conjoints). Des chiffres en baisse par rapport à 2012 (28 décès en moins). 121 femmes, c’est une tous les trois jours. Quant aux hommes (si on excepte un cas au sein d’un couple homosexuel), les 24 femmes qui ont tué leur conjoint étaient pour 37,5 % elles-mêmes victimes de violences. Il était question souvent de jalousies, et le crime a été perpétré fréquemment à l’arme blanche. Les hommes, pour leur part, tuent la plupart du temps à domicile, sans préméditation, avec une arme à feu, en réaction à un désir de séparation ou lors d’une dispute.Dans plus de la moitié des cas, la présence d’alcool, de stupéfiants ou médicaments susceptibles d’altérer le discernement de l’auteur ou de la victime au moment des faits a été constatée. Les disputes conjugales, bien que tragiques, nesont pas toutes mortelles. Elles Quand elles ne vont pas jusqu’à une telle extrémité, les disputes conjugales engendrent après coup 10 % de plaintes auprès de la police.

 

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.