Gaspillage alimentaire : encore des mesures à prendre

Lutter contre le gaspillage alimentaire : c’est l’objectif des ministres de l’agriculture de l’Union réunis hier à Bruxelles.  Cela passe notamment par limiter l’usage de la mention « à consommer de préférence avant le », qui figure sur nombre de produits. Car c’est ce qui cause la perte de tonnes de nourriture. En effet, les consommateurs confondent souvent le temps où un produit peut perdre en qualité et la date où il doit être jeté car pouvant rendre malade. Selon une étude européenne, 20 % du gâchis alimentaire pourrait être évité si une large campagne d’information des consommateurs était menée. C’est, en France, ce que souhaite par exemple l’association UFC-Que Choisir. Parmi les mesures qui pourraient être prises dès l’an prochain, la mention « à consommer de préférence avant le » disparaîtrait des paquets de riz, de pâtes, du café, comme ça l’est déjà pour le sucre ou le vinaigre. L’enjeu est de taille : réduire ce gâchis est indispensable alors que la population mondiale à nourrir augmente. Si rien n’est fait, ce gaspillage (90 millions de tonnes de nourriture par an actuellement) sera de 126 millions de tonnes en 2020.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.