Le travail : plus une contrainte qu’un épanouissement

Selon un sondage de l’Institut Ifop paru hier dimanche dans le journal « Sud-Ouest », une majorité de Français (56 %) ne vont travailler que parce qu’il faut bien subvenir à ses besoins. Ce n’est un moyen de s’épanouir que pour 44 % des personnes interrogées. Le sondage parle de « dégradation » du rapport des Français au travail. Une précédente étude, datant de 20006 c’est-à-dire avant la crise, montrait que 51 % (plus de la moitié) des sondés allaient travailler pour s’y épanouir. Dans le détail, sans surprise, plus le niveau est qualifié (d’ouvrier à cadre), plus on trouve son travail intéressant. Ce sondage montre également que les actifs se sentent moins bien reconnus et sont plus stressés que l’an dernier.

 

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.